9 conseils pour motiver ses collaborateurs en entreprise.

motivation des equipes

Comment motiver ses collaborateurs ? Quelles sont les clés d’une équipe motivée ?

La réussite d’un projet est liée à de nombreux facteurs parmi lesquels se trouve la bonne collaboration des équipes. Cette collaboration peut se définir par le fait de travailler ensemble pour atteindre un objectif commun.

Dans cet article,  vous allez apprendre pourquoi la collaboration d’une équipe est essentielle et quelles sont les bonnes pratiques et attitudes à adopter pour que celle-ci fonctionne.

 

Pourquoi motiver ses collaborateurs ?

Un peu comme au sport, il ne suffit pas d’avoir de bons joueurs pour gagner. Il faut savoir les faire jouer ensemble, c’est comme ça qu’on crée une équipe performante.

En entreprise c’est la même chose : on augmente la performance des employés en les faisant collaborer.

Le but est d’instaurer une cohésion et une organisation afin d’impliquer au maximum chaque membre.

Si cette collaboration fonctionne, l’atteinte de l’objectif se fera de manière plus rapide et le résultat ne sera que meilleur. De plus les salariés auront le sentiment d’avoir réalisé un travail de qualité, ce qui augmentera leur engagement sur les prochains projets.

 

1. Avoir un objectif commun

Comme la collaboration tourne autour d’un objectif commun, il est impératif que celui-ci soit clairement défini et que chaque membre de l’équipe l’ait bien compris.

Si les membres de l’équipe regardent tous dans le même sens, ils arriveront plus facilement à réfléchir dans l’intérêt de l’équipe et de la réussite du projet plutôt que dans leur propre intérêt.

Ne vous êtes-vous jamais dit « est-ce que ce que je fais a un sens » ? C’est en tous cas certainement arrivé à vos collaborateurs.

On peut trouver naturellement un sens à ce que l’on fait si on s’aperçoit que cela permet de faire avancer un projet d’équipe.

 

2. Renforcer la culture d’entreprise

Ce point est très lié au précédent. Une bonne culture d’entreprise peut motiver vos salariés et ainsi faciliter leur collaboration au sein de leur équipe.

Une culture d’entreprise regroupe une vision, des valeurs et des intérêts communs.

Fédérer les membres de votre équipe autour de ces valeurs permet de définir votre culture d’entreprise. Les salariés s’impliqueront d’avantage s’ils ont un sentiment d’appartenance à un groupe et à une entreprise.

Ils se sentiront comme « maillon » de la chaine et leur productivité ne sera que plus grande.

 

3. Avoir un rôle défini

Un manque de clarté au niveau du rôle de chacun peut faire piétiner un projet et fatiguer vos collaborateurs.

Il faut que chacun sache quel est son rôle au sein de l’équipe afin d’optimiser les efforts de tous. Il serait dommage de perdre du temps en se posant des questions du type « est-ce mon rôle de faire cela ? » ou pire encore qu’une tâche soit oubliée car personne ne se sentait concernait par celle-ci, ou au contraire que deux personnes aient travaillé sur une même tâche alors qu’une seule suffisait.

Un rôle clair et défini permet à chacun de savoir où il va.

 

4. Suivre et prioriser les tâches

Le suivi et la priorisation des tâches montre à vos collaborateurs que vous savez où vous allez et les guidera dans leur organisation.

Le fait d’avancer sur une tâche et de se rendre compte par la suite qu’elle n’est pas suivie et n’a donc pas forcément d’importance peut démotiver vos  collaborateurs. Ils pourraient être amenés à penser « si je n’avais rien fait cela n’aurait rien changé puisqu’on ne m’en parle plus » ou encore « est-ce qu’on se rappelle que je devais faire ça ? ».

Bien sûr certaines tâches n’ont pas besoin d’un tel suivi, mais dès que l’une d’entre elle prend du temps à un collaborateur elle est à prendre en compte.

 

5. Provoquer les échanges

Le travail en équipe passe par une bonne communication. Provoquer les échanges entre collaborateurs à l’occasion d’une réunion par exemple permet de faire des points d’avancement sur les tâches en cours afin de s’assurer que tout fonctionne normalement.

C’est également lors de ces échanges que chaque collaborateur aura l’occasion de s’exprimer que ce soit sur ses interrogations, ses attentes, sur les difficultés qu’il rencontre ou sur un éventuel désaccord.

Attention à ne pas perdre trop de temps en réunion ! Les formats cours où les objectifs ont été clairement définis à la base sont les plus efficaces.

Certaines personnes n’oseront peut être pas aborder certains points en public par peur du jugement. Faire des points individuels peut être l’occasion pour ces personnes de s’exprimer. Profitez de cette occasion pour leur montrer que leurs remarques ont du sens et aurait été pertinentes en réunion afin de leur donner confiance.

 

6. Instaurer un climat de confiance

La parole se libère lorsque les personnes se sentent en confiance. De plus elle incite à la prise d’initiative.

Instaurer un climat propice à l’échange peut se faire de multiples façons parmi lesquels on peut citer :

  • Une parole n’est pas supérieure à une autre

Ne monopolisez pas la parole et ne laissez pas quelqu’un d’autre le faire ! Demandez les avis de chacun. Les idées de tout le monde sont à prendre en compte et doivent être écoutées.

En faisant tourner la parole, une pression positive s’installera et même les plus réservés viendront à participer.

  • Etre transparent

Le travail en équipe implique un partage des informations. Par conséquent il est impératif d’être transparent et honnête. Si un membre de l’équipe rencontre une difficulté ou n’est pas d’accord avec tel ou tel point c’est l’occasion d’en discuter. Il ne sera d’ailleurs peut être pas le seul et cela peut mettre en lumière des incompréhensions collectives et faire avancer le projet.

  • Le droit à l’erreur

Une équipe est composée d’êtres humains et l’humain peut faire des erreurs. Lorsque cela se produit, le collaborateur se sent dans la plupart des cas déjà coupable. Concentrez vos efforts en réfléchissant à comment réparer cette erreur. Montrez lui aussi par la suite que vous avez toujours confiance en lui afin qu’il ne perde pas confiance en ses compétences.

Il faut montrer à l’équipe que l’erreur est avouable et que personne n’est là pour blâmer la personne. Cela permet aussi d’éviter l’effet « Blame Game » qui consiste à avoir peur de prendre la responsabilité d’une erreur et à se renvoyer la faute entre collaborateurs. Cet effet peut avoir un impact très destructeur si on le laisse s’installer.

 

7. Valoriser la performance collective

« On gagne ensemble, on perd ensemble ». Beaucoup de sportifs font référence à cette expression dans le but de souder l’équipe.

Lorsqu’un projet est une réussite, la valorisation de la performance doit se faire de manière collective. Il se peut que certains se soient plus investis que d’autre, mais sans eux le projet se serait-il passer de la même manière ?

Ce qu’on souhaite c’est souligner que l’esprit d’équipe a été bénéfique au projet. Ainsi, on encourage les salariés à continuer dans cette démarche.

 

8. Utiliser des outils adéquats.

L’utilisation d’outil collaboratif peut grandement aider au développement de la collaboration d’une équipe. Que ce soit au niveau de la communication, du partage de document ou encore de la planification de tâches, il existe des outils spécifiques qui pourraient vous être très utile. (trello, skype entreprise, slack, Microsoft planner, Microsoft teams, google drive, dropbox etc…).

De manière plus concrète voici quelques exemples qui pourraient vous arriver si vous faites l’impasse sur ce type d’outil

  • Email trop nombreux
  • Perte de temps en réunion
  • Pas de priorisation des tâches
  • Méconnaissance de l’avancement des projets
  • Perte de temps pour retrouver des documents

Cette liste n’est pas exhaustive mais représente un bel échantillon de freins qui peuvent être résolus si on utilise les bons outils.

N’hésitez pas à faire des recherches et à tester certains d’entre eux !

 

9. Organiser des événements extra-professionnels

Il est important de laisser entrer la convivialité au sein de l’équipe et cela peut se faire en dehors du cadre professionnel, lors d’afterworks par exemple. Ce type d’évènement peut donner un sentiment d’appartenance et renforcer l’implication personnelle de chacun. Et puis mieux connaitre ses collaborateurs peut amener un climat de confiance dans lequel il sera plus agréable de travailler.

Si on ne souhaite pas empiéter sur la vie personnelle de chacun, ce qui peut aussi se comprendre il est tout à fait possible de créer ces moments de partage au sein du bureau : déjeuner d’équipe ou restaurant.

Attention à ne pas forcer ce type d’évènement, il faut que tout le monde l’approuve pour qu’il soit bénéfique. À vous de trouver la bonne formule.

 

Conclusion

Il n’y a pas de formule magique pour que la collaboration d’une équipe soit un succès. En revanche il y a quelques bonnes pratiques à suivre pour y arriver :

  • Avoir un objectif commun
  • Renforcer la culture d’entreprise
  • Avoir un rôle défini
  • Suivre et prioriser les tâches
  • Provoquer des échanges
  • Instaurer un climat de confiance
  • Valoriser la performance collective
  • Utiliser des outils adéquats
  • Organiser des événements extra-professionnels

Vous suivez certainement aujourd’hui certaines de ces pratiques. N’hésitez pas à explorer les autres et prendre le temps de les expérimenter au sein de votre organisation.

 

9 conseils pour motiver ses collaborateurs en entreprise.
4.5 (90%) 4 votes

Laisser un commentaire